RADIO(S)

Alerte info
Musique : Le groupe Slipknot sortira un nouvel album en Août 2019 ! Foire du Trône : Gagnez des carnets de manèges en envoyant vos coordonnées sur notre page Facebook DGN'Air ! Programmes du jour : 20.30 - Grain de Folie | 22.00 - Dernier Cocktail


Le 15 avril restera marqué à jamais dans l’histoire de Paris. Personne n’a pu passer à côté de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame. Près de 400 pompiers ont lutté une douzaine d’heures contre les flammes. Le commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris a indiqué que “les deux tiers de la toiture de Notre-Dame ont été ravagés”.  Le feu a ensuite atteint la flèche, clocher de 93 mètres de haut, constitué de 500 tonnes de bois et 250 tonnes de plomb. Retour en quelques questions sur l’histoire de la cathédrale Notre-Dame de Paris.


Quand a-t-elle été construite ?

Les historiens pensent qu’il existait au début de notre ère, au même emplacement que l’actuelle cathédrale, un temple païen par la suite remplacé par une grande basilique chrétienne à cinq nefs : la cathédrale Saint-Etienne.

C’est au milieu du XIIème siècle, sous le règne de Louis VII, que l’évêque de Paris Maurice de Sully et le chapitre -ensemble de membres du clergé chargés de l’exercice du culte- ont pris la décision de construire à la place de Saint-Etienne une nouvelle cathédrale, beaucoup plus longue et plus haute, dédiée à la Vierge Marie. La première pierre de Notre-Dame est posée en 1163. Commence alors un gigantesque chantier urbain…

Qu’est-ce que la flèche qui, en proie aux flammes, s’est effondrée ?

En architecture, une flèche est une partie d’édifice pyramidale de forme très pointue, en charpente ou en pierre et recouverte d’ardoise ou de plomb. Une première flèche est construite, pour la cathédrale Notre-Dame, vers 1250. Elle comporte jusqu’à cinq cloches au cours du XVIIème siècle mais est finalement démontée à partir de 1786.

En 1860, au cours de travaux de restauration, l’architecte français Eugène Viollet-le-Duc décide de construire une seconde flèche et confie ces travaux au charpentier Bellu. Trois reliques sont nichées au sein du coq qui culmine au sommet de la flèche de Notre-Dame : une parcelle de la Sainte Couronne d’épines, une relique de Saint-Denis et une de Sainte-Geneviève.

Qu’est-ce que le trésor de Notre-Dame ?

Le trésor d’une église regroupe l’ensemble des objets religieux servant pour les offices. En France, on dénombre quelque 270 trésors d’églises et de cathédrales. Ils comprennent des reliques de saints, des objets sacrés pour la célébration de la messe et des sacrements (croix, calices, etc.), des objets décoratifs et toutes autres ornementations. Jusqu’à la Révolution, le trésor des églises est considéré comme une éventuelle réserve d’argent pour les temps de crise.

Les premières traces du trésor de Notre-Dame remontent au inventaires de 1343 et 1416. En 1789, le trésor est totalement détruit par la Révolution. Reconstruit en 1804, avec la remise de plusieurs reliques auparavant conservées à la Sainte-Chapelle, il est à nouveau ravagé lors des émeutes de 1830 et du sac de l’archevêché en 1831. Il renaît une nouvelle fois en 1849, en même temps que la restauration de la cathédrale.

Avant l’incendie de ce lundi 15 avril 2019, il était possible de contempler le trésor de Notre-Dame, ce qui n’est pas toujours le cas pour d’autres édifices religieux. Les visiteurs pouvaient notamment y contempler la Sainte Couronne, un morceau de la croix, un clou de la crucifixion, un morceau du fouet ou encore la tunique de Saint-Louis.


Pour en savoir plus: http://www.notredamedeparis.fr/la-cathedrale

Partager